Grand public

Des publications pour comprendre mieux le monde d’aujourd’hui et faire des choix informés en tant que citoyen.

 


RIEN DE TEL QU’UNE BONNE CRISE : LE DEFI DES INITIATIVES CITOYENNES

« La crise est la meilleure des bénédictions qui peut arriver aux gens et aux pays, car la crise apporte des progrès. La créativité naît de l’angoisse, comme le jour naît de la nuit obscure. Dans la crise naît l’inventivité ( …). Il faut en finir avec la seule crise menaçante : la tragédie de ne pas vouloir lutter pour la vaincre” (Einstein)

Une crise est un moment opportun pour la décision, le temps de choisir.

Quatre militantes du GRAD-s, Valérie Bouloudani, Claudine Coppel, Geneviève Joly, Renée Lecomte, se sont associées à une caricaturiste de talent – Caro – pour écrire un livre roboratif et inspirant : « Rien de tel qu’une bonne crise ! », non pour  le chaos mais pour l’action. Leur projet était d’analyser les symptômes, les causes et les conséquences des crises majeures qui affectent notre temps : Crise écologique, Crise alimentaire, Crise de la démocratie, Crise financière. Non pas pour jouer aux Cassandres mais pour faire connaître et promouvoir des initiatives citoyennes, qui au Sud comme au Nord inventent des solutions et sont porteuses d’espoir pour l’avenir.

Quatre parties, abondamment illustrées de caricatures qui forcent au sourire et à la réflexion.

Ce livre de 270 pages est à commander sur notre boutique en ligne : 

  • Format électronique (PDF) : 12 euros ou 16.- francs suisses
  • Format papier : 15 euros ou 22.- francs suisses

LA CRISE ECOLOGIQUE

Auteure : Claudine Coppel

Les aléas climatiques de ce Millénaire avec les vagues de chaleur mortelles, la fonte des neiges et des glaces ainsi que les émissions de gaz à effet de serre vont faire prendre conscience que le réchauffement climatique fait basculer la Planète dans une crise écologique. Il est perçu que rien ne sera plus comme avant : protéger la Planète devient un enjeu majeur, en premier lieu pour les militants écologistes et bon nombre d’associations, mais aussi pour les organisations internationales spécialisées, progressivement les Etats, puis le grand public.

La crise écologique se développe comme une maladie. 

Quels sont ses symptômes, ses causes et ses conséquences ? Quels sont les soins qui s’imposent ? Quelles initiatives citoyennes sont porteuses d’avenir ?


LA CRISE ALIMENTAIRE

Auteure : Renée Lecomte

En ce début du 21ème siècle, 850 millions de personnes souffrent de la faim.

75 % d’entre eux sont des paysans qui vendent de moins en moins cher et de moins en moins facilement leurs faibles productions…

Mars 2008, des émeutes éclatent dans de nombreuses métropoles. C’est alors que l’on a commencé à parler, dans le monde entier, de « crise alimentaire ». De nouvelles crises, plus rapprochées et plus répétitives, sont probables car leurs causes n’ont pas changé :

  • la crise financière augmente la spéculation sur les produits agricoles, considérés comme valeur-refuges ;
  • les changements climatiques s’amplifient : sécheresses, inondations et autres dérèglements en découlent ;
  • les destructions des sols dues à leur utilisation intensive sont la cause de la baisse des rendements ;
  • la population mondiale s’accroît encore ;
  • et dans divers pays producteurs s’affirme une tendance à détourner des parts non négligeables de terres agricoles pour les destiner à des productions végétales consacrées à l’élaboration d’« agrocarburants ».

Crise financière et crise de l’environnement se conjugueront encore pour faire éclater de nouveau la « crise alimentaire ». N »est ce pas le moment d’agir sur les politiques, aux niveaux mondial et régional, car c’est un problème qui touche toute l’humanité ? N’est-ce pas le moment d’agir sur nos pratiques individuelles et collectives car c’est un défi pour les citoyens du monde ?

Quels sont les symptômes, les causes et les conséquences de la crise alimentaire ? Quels sont les soins qui s’imposent ? Quelles initiatives citoyennes sont porteuses d’avenir?

 


LA CRISE FINANCIERE

Auteure : Valérie Bouloudani

CouvertureFinanceC’est bien une crise du système financier qui s’est produite en été 2007 quand les banques des pays dits développés ont montré qu’elles étaient réticentes à se refinancer mutuellement. Ce qui peut être considéré comme le symptôme de ce qu’on nommera, après la faillite de la banque américaine Lehman Brothers en septembre 2008, comme la plus grande crise du système financier depuis celle des années 1930. Et, elle sera mondiale car les marchés du système financier sont aujourd’hui internationalisés, décloisonnés et interconnectés.

Après avoir décrit les symptômes de cette crise financière. établi son diagnostic et analysé ses causes, Valérie Bouloudani en montre les conséquences économiques et sociales, puis elle donne des informations précises sur les remèdes à apporter et sur les solutions qui déjà surgissent des initiatives citoyennes prises un peu partout sur le terrain.

LA CRISE DE LA DEMOCRATIE

Auteure : Geneviève Joly

Au niveau quantitatif, selon l’Organisation Freedom House, basée à Washington, 46 % de la population mondiale vit dans un pays « libre » en 2008 contre 25 % il y a une quinzaine d’années.

Pour le qualitatif, les exigences démocratiques continuent à évoluer : elles suscitent beaucoup d’espoirs dans les pays qui ont un pouvoir autoritaire (Libye, Tunisie, Egypte…).  Elles se renforcent sur les libertés fondamentales (suffrage universel, liberté de la presse…) et s’étendent à de nouvelles sphères de la société :  culture, famille, éducation…

Depuis les début des années 2000, on constate un recul effectif des libertés dans de nombreuses parties du monde.

Face à ce monde incertain, les crises de  la démocratie se généralisent, pas seulement dans les pays qui l’ont adoptée récemment (au Mali, les pouvoirs élus démocratiquement et les coups d’Etat s’enchaînent) mais aussi dans les anciennes démocraties.

La démocratie, vit-elle une crise de confiance ? Doit-elle s’adapter à de nouvelles formes de souveraineté qui concurrencent l’Etat-Nation ? Est-elle en butte à des forces extérieures ?

Quels sont les symptômes, les causes et les conséquences de la crise de la démocratie ? Quels sont les soins qui s’imposent ? Quelles initiatives citoyennes sont porteuses d’avenir?

 


Acheter sur notre boutique en ligne en euros

Acheter sur notre boutique en ligne en francs suisses

Publicités

Un commentaire pour Grand public

  1. Ping : Le rôle de la finance dans l’économie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s