Actions transversales

1. Le programme Etude-Débat-Sahel (EDS) de réflexion sur l’Aide

Dans beaucoup des pays où l’aide extérieure intervient depuis plusieurs décennies, l’apport d’aide et la relation qu’il entraîne induit un certain nombre de comportements opposés à son objectif premier.

Cette réflexion sur l’aide et ses effets négatifs est essentiellement construite sur l’apport des « bénéficiaires » de cette aide. Des centaines de responsables d’ONG ou responsables paysans ouest africains ont pu s’exprimer sur ce sujet et organiser la réflexion autour d’eux. Large réflexion qui permet aux bénéficiaires de mieux se préparer à accueillir ou non de l’aide extérieure, d’être plus aptes à l’orienter vers leurs priorités et à la gérer sans qu’elle ne bouleverse trop leur capacité de mobilisation des ressources internes.

Si le thème vous intéresse voici notre dernière production : « Aider, c’est pas donné ! », mais de nombreuses productions sont aussi disponibles.

Beaucoup de décideurs en matière de coopération au développement ou de domaines économiques qui influent sur le développement des pays du Sud, ont très peu l’occasion d’entendre les gens « pour » lesquels il travaillent, s’exprimer d’une manière libre, non courtisane, non liée à des financements (trop de dépendances, trop de filtres, trop de distances, trop peu de temps, trop d’incertitudes quand aux émetteurs et au contexte de leur émission, …).

Il est donc important que des idées authentiques de paysans, de leaders paysans ou de militants proches des mouvements paysans du Sud puissent remonter vers les décideurs et vers le Nord.

Il est bien sûr aussi capital qu’elles puissent circuler entre pays et mouvements paysans du Sud.

C’est dans ce cadre que s’inscrivent des actions comme :

– Les collections d’interviews et leur diffusion;

– La systématisation, sous forme de guides ou de recueils de paroles paysannes, d’expériences du Sud.

2. Les Bibliothèques villageoises :

Nous accompagnons, depuis prés de dix ans, la mise en place de réseaux de bibliothèques villageoises, des lieux de mise à disposition de connaissances locales ou externes au sein même des villages. Ainsi, une paysanne ou un paysan dynamique peut progresser par lui-même, sans forcément devoir attendre qu’une ONG propose une formation, que la radio parle de telle ou telle technique ou que l’occasion se présente de migrer vers la ville.

Le GRAD agit par la mise en réseaux (et la motivation par ce biais) des bibliothécaires villageois :

– par l’accompagnement des sous-réseaux régionaux ou associatifs existants et l’appui aux réseaux nationaux ;

– par la production d’une petite lettre de liaison : La lettre des bibliothèques.

3. La création de « Marchés du livre du Développement » :

L’objectif est de permettre aux nombreux documents pour le développement produits, par tel projet ou tel service, d’atteindre les bénéficiaires. Pour que ce chemin puisse se faire (les kilomètres entre l’ONG et le paysan potentiellement utilisateur) il n’y a pas de miracle : il faut qu’il y ait un intérêt économique de la part des « porteurs » de l’outil. Nous avons mis en place un réseau de diffuseurs, plus ou moins formels, dans une douzaine de pays ouest-africains, qui perçoivent un pourcentage sur le produit de leurs ventes assez motivant. Ils vendent et promeuvent autour d’eux, et de plus en plus à la base, des documents produits initialement pour les paysans, mais qui finissent bien trop souvent enfouis dans les débarras des ONG, projets ou autres services producteurs.

Ce réseau se renforce au quotidien par le nombre de ses diffuseurs (une quarantaine actuellement) et par la gamme d’outils qu’il propose (près d’une centaine de titres).


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s