NATIONS UNIES

Agathe chargée de mission C.I. p. 12 (cliquer sur l’image pour l’agrandir)

DEFINITION

L’Organisation des Nations Unies (ONU), a été créée après la dernière guerre mondiale, en 1945, à la Conférence de San Francisco. Sa charte, approuvée alors par cinquante Etats, lui donne comme rôle de résoudre les différents entre Etats. Aujourd’hui, presque tous les Etats du monde en font partie (190 en 2010). Chacun d’eux a le même droit de vote à l’Assemblée Générale.

Son organe principal est le Conseil de Sécurité, responsable de la paix et de la sécurité internationale. Il est composé de 15 membres dont :

  • cinq « permanents » : Chine, France, Etats-Unis, Royaume Uni, Russie qui ont un droit de veto (un seul d’entre eux peut bloquer une décision du Conseil) ;
  • 10 membres élus tous les deux ans lors de l’Assemblée Générale.

Son organe exécutif est le Secrétariat Général, sis à New York.

Divers organismes dépendent des Nations Unies : l’UNICEF s’occupe des mères et des enfants, la FAO de l’agriculture, l’OMS de la Santé, etc.

La Banque Mondiale (BM), le Fonds Monétaire International (FMI) et l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), tout en étant considérés comme de la famille des Nations Unies, sont des organisations qui ne dépendent pas du Secrétaire Général de l’ONU et ont leurs propres assemblées générales et des procédures de vote spécifiques.

AUTEURS

Le développement descendant des pouvoirs internationaux

A mesure que s’étend la mondialisation des échanges, s’exprime la nécessité d’une autorité mondiale reconnue et agissante. D’un peu partout apparaît l’urgence d’une réforme profonde des institutions de l’ONU : un monde lointain et anonyme qui multiplie les rapports pertinents, les orientations généreuses, des règlements équitables, mais dont l’application est paralysée par le poids des Etats et des lobbies les plus puissants […]

On retiendra surtout les deux grandes campagnes actuelles de l’ONU : la lutte contre la pauvreté et la faim et la lutte contre les atteintes à l’environnement, en particulier le réchauffement climatique. Ces orientations venant de l’ONU sont reprises, appliquées avec plus ou moins de volonté politique par les Etats et leurs regroupements régionaux, au gré de leurs intérêts, de leurs influences sur la scène internationale.

(HOUEE Paul, Repères pour un développement humain et solidaire,Editions de l’Atelier,2009,p56)

LA FAO

Fondée en 1945, l’Organisation des Nations-Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture, la FAO a son siège à Rome. En 2010, 188 pays en sont membres

Son objectif est d’améliorer l’état nutritionnel, le niveau de vie, la productivité agricole et le sort des populations rurales et de faire disparaître la faim dans le monde.

Pour l’atteindre, elle favorise, par exemple, l’aménagement des sols et des eaux, la productivité des cultures et de l’élevage, les transferts de technologies, etc. Considérant que l’éducation est indispensable pour construire un monde à l’abri de la faim, elle s’investit beaucoup dans l’éducation pour tous.

Une conférence générale réunit tous les deux ans un délégué par Etat membre. Elle fixe la politique de l’Organisation, élit son président et les pays membres du Conseil (49 pays qui délèguent chacun un représentant).Ce Conseil agit comme organe exécutif entre les sessions, aidé par divers comités : pêches, agriculture, forêts, sécurité alimentaire mondiale, etc.

En 1966, la FAO a organisé à Rome le Sommet Mondial de l’Alimentation afin de lancer un cri d’alarme : « la sécurité alimentaire de nombreux pays est menacée ».

Site Web de la FAO : http://www.fao.org/index_fr.htm+++

UN CAS

En 1989, une délégation de la FONGS* est allée à Rome rencontrer des agents de la FAO. Nous leur avons montré comment la FAO agissait en complicité avec le gouvernement contre les paysans. Cela a été une surprise pour beaucoup et après plusieurs discussions, des agents nous ont dit : « Qu’est-ce que nous, nous pouvons faire avec vous ? « On leur a dit : « Si c’est vous qui conseillez les politiques agricoles de nos Etats, pourquoi n’aideriez-vous pas les paysans à comprendre et à analyser les politiques agricoles pour qu’ils puissent faire des propositions ? « A la suite de ces visites, la FAO s’est engagée, en 1991, à faire avec nous une analyse de la politique agricole et ainsi, avec l’accord du gouvernement et dans un partenariat fécond, des consultants sénégalais ont été mandatés pour travailler avec la FONGS sur ce dossier de premier plan (début 1992).

Après neuf mois de consultation sur l’ensemble des questions, la FAO nous a remis les résultats des travaux réalisés par les consultants en collaboration avec une équipe de la FONGS. Le Conseil d’Administration de celle-ci a alors pensé que le document contenait des informations essentielles pour tous les paysans du Sénégal et a proposé au gouvernement et à la FAO l’organisation d’un Forum sur le thème« Quel avenir pour le paysan sénégalais« .

*Fédération des organisations paysannes du Sénégal

(CISSOKHO Mamadou, Dieu n’est pas un paysan, Grad, Présence Africaine,2009, p89)

Le BIT

Il est l’instance exécutive de l’Organisation Internationale du Travail (OIT), elle- meme  étant l’une des composantes de l’Organisation des Nations Unies (ONU). Le Bureau international du travail (BIT) a la particularité d’être composé de représentants d’instances professionnelles nationales : syndicats d’employeurs, syndicats de salariés. Il est élu par l’assemblée générale de l’OIT pour une période de cinq ans et se borne à émettre des recommandations. L’OIT, réunie en Assemblée générale, peut voter des décisions. Mais ces décisions ne sont pas obligatoires pour les pays membres de l’ONU dans la mesure où les personnes qui siègent à l’OIT représentent des organisations professionnelles, et ne peuvent donc pas engager leur nation.

(Denis CLERC, p. 45)

  • Pour télécharger la fiche en format pdf, cliquez ici : Nations Unies
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s