Un temps pour voir

PARTIR EN EXPEDITION

JumellesNovembre 2006 : « deux bateaux, le Kekao et le Honghu quittent le port de Yichang. Ils sont suréquipés en matériel dobservation : 2 grosses lunettes binoculaires sont en permanence sur le pont, un sonar permet de repérer les bruits dans leau et un ballon dirigeable est prévu pour la prise éventuelle de photos. »

Pendant 6 semaines, ils parcourent 1500 km le long du Yangtsé. Que voient-ils donc ?

  • des centaines de bateaux,
  • des usines, cimenteries, papeteries
  • des sorties deaux usées,
  • des barrages,
  • 888 marsouins sont comptés

mais pas de baiji !

Faut-il être un grand scientifique et avoir beaucoup de matériel pour observer les changements au quotidien ?

Découvrez  la réalité du fleuve Yangtsé en cliquant ici.

ET CHEZ NOUS, VOYONS-NOUS LA MÊME CHOSE ?

« A qui donc est ce ruisseau… ? Nappartient-il pas…à tous les êtres vivants qui le peuplent et qui en tirent leurs substances et leur vie ? Il est aux poissons et aux nénuphars, aux moucherons qui volent au-dessus des remous, aux grands arbres que leau et les alluvions du ruisseau gonflent de sève » (Elisée Reclus)

rivière deux photos

(Revue ASL juin 2013  : dans Genève, la Versoix urbaine)

Laquelle de ces 2 photos illustre ce texte ? Où est le sens du progrès ?

Et pour vous, ce ruisseau est-il un simple décor, la propriété des riverains ou un milieu abritant de nombreux habitants ? 

L’homme aménage, ils déménagent

Comparez le nombre d’espèces présentes dans un cours d’eau à l’état naturel et dans un cours d’eau rectifié par l’homme :

Cours d'eau

Pour résoudre ce problème et limiter la raréfaction des espèces, on procède actuellement à la renaturation de certains cours d’eau. Cette vidéo du WWF en donne une illustration.

  • Au terme de 16 années de réflexion et de travaux, l’Association pour la Sauvegarde du Léman (ASL) mène actuellement le 5ème programme de renaturation des cours d’eau à Genève qui se déroulera de 2014 à 2017. Son président estime «c’est la nouvelle génération qui devra entretenir les aménagements réalisés ». 
  • Des zones humides peuvent être recréées pour épurer les eaux de baignade à l’échelle d’une commune ou pour une piscine naturelle. Le premier plan d’eau écologique a été aménagé en 2009 à Combloux en Haute Savoie, d’autres ont suivi dans les Hautes Pyrénées, en Indre et Loire. Ces bassins sont plus répandus en Allemagne, en Autriche et en Suisse.

Découvrez la diversité des espèces vivant dans le Léman en cliquant ici.

Retour

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s